Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Cela fait maintenant des mois voire des années que le taux des prêts immobiliers baissent.

 

Avez-vous renégocié votre prêt immobilier ? Avez-vous été curieux de savoir à quel taux vous auriez emprunté aujourd’hui le prêt que vous avez contracté il y a quelques années ? Vous avez peut-être la possibilité de gagner jusqu’à plusieurs milliers d’euros, juste en allant voir votre banquier ou encore en changeant de banque.

 

J’ai ainsi pu renégocier le crédit immobilier de ma maison en restant au sein de la même banque. La nouvelle proposition était très bien.

 

Aujourd’hui, les taux sur 20 ans sont bas. C’est très intéressant. Nous sommes à des taux records je crois. S’ils sont si bas, c’est parce que les banques ont besoins de prêter, la caisse des dépôts leur coûte cher, et qu’elles cherchent aussi à attirer de nouveaux clients. A vous d’en profiter.

 

Renégocier son prêt immobilier

 

Comment renégocier son prêt immobilier ?

 

Le premier réflexe est d’aller voir son banquier, mais bien souvent il vous dissuadera de renégocier votre prêt immobilier. C’est une perte d’argent pour lui. J’ai pourtant réussi à le faire pour ma résidence principale, mais pas sans frais et pas sans mal (économie 6500 € net).

 

Le deuxième étape, si la première ne fonctionne pas, ou pour comparer les offres, est de démarcher d’autres banques pour voir les propositions qu’ils sont en mesure de faire.

 

Enfin, moins courant, même si de plus en plus de personnes le font, solliciter un courtier qui se chargera pour vous de trouver une meilleure offre. Il intégrera ses honoraires à la négociation et votre économie réelle sera moindre.

 

 

Combien coûte de renégocier son prêt immobilier ?

 

Ne rêvons pas, on ne vous facilitera pas la tâche, c’est un manque à gagner pour la banque, mais d’un autre côté, aucune banque ne souhaite voir partir ses clients vers la concurrence.

 

Assurez-vous que renégocier votre prêt immobilier est intéressant avec une première simulation. Pour cela, il faut connaitre tous les frais de votre contrat.

 

Les pénalités de remboursement anticipé représentent au maximum 6 mois d’intérêts ou 3 % du capital restant dû. Vous avez peut-être pu négocier ces frais au moment de la signature de votre prêt.
Dans le cas d’un rachat de crédit, il y a obligatoirement des frais à payer.

 

Vous aurez à payer de nouveaux frais de dossiers, négociables là encore, mais c’est le plus difficile vu le manque à gagner de la banque.

 

S’il y a une hypothèque, il faudra sans doute payer des frais de levée d’hypothèque. Dans le cas d’une caution, cela peut être transférable sans ou avec frais.

 

Coût du prêt immobilier

 

La renégociation est-elle intéressante dans votre cas ?

 

Dans un prêt classique à taux fixe, chaque échéance comprend une part de capital et une part d’intérêts. La répartition entre ces deux éléments varie au cours du prêt.

 

Les intérêts ont la plus grosse part au début, on paye d’abord la banque avant de rembourser le capital. Au fil du temps, les mensualités se composent presque exclusivement du capital restant dû.

 

Renégocier son prêt immobilier n’est intéressant que lorsque la part des intérêts dans le montant de la mensualité est encore élevée. C’est à dire au cours du premier tiers de la durée de vie du prêt. L’échéancier de remboursement, reçu à la signature du contrat, permet de connaître avec précision la part respective des intérêts et du capital.

 

Quelles conditions réunir ?

 

Il y a plusieurs conditions à vérifier, penchez-vous sur la question.
Dans les grosses lignes il faut :

 

  • avoir remboursé un peu de votre prêt, quelques années en général selon votre mensualité
  • être dans les premières années du prêt, le 1er tiers, là où les intérêts sont encore importants
  • une différence de taux minimum entre le nouveau et l’ancien crédit, un peu moins de 1 % voir 1%, si vous êtes à plus de 1%, foncez !

 

Il est difficile de donner des valeurs précises à ce stade, car cela dépend de votre profil, montant du prêt, clause du contrat, mensualité, taux du prêt, garanties contractés, etc… ces informations sont un ordre de grandeur pour évaluer rapidement la situation.

 

Si vous avez fait un prêt sur 20 ans et qu’il vous reste encore 15 ans à rembourser, il faut prendre le nouveau taux sur 15 ans pour faire la simulation.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont également aimé :  Comment faire une étude de marché dans l’immobilier ?

 

Et l’assurance ?

 

Avec la délégation d’assurance, il est même possible de gagner encore plus. En effet, depuis la loi Lagarde, les banques ne peuvent plus vous obliger à prendre leur contrat groupe à la signature de prêt. Plus fort encore, vous pouvez changer d’assurance à date anniversaire du contrat.

 

Si vous avez souscrit un prêt avant 2014, ne soyez pas passif et renseignez-vous, il y a assurément des milliers d’euros à gagner. Si vous hésitez, réfléchissez aux heures de travail qu’il vous faut faire pour gagner ces milliers d’euros.

 

Le financement des frais de la renégociation doit être intégré dans le nouveau prêt. Les avantages sont multiples, vous n’avez aucune trésorerie à sortir et vous avez une meilleure visibilité du gain réalisé.

 

Il ne faut pas hésiter, on en parle beaucoup, mais il faut le faire.

 

Votre argent volant dans les courant d'air

 

C’est votre argent !

 

Il est difficile d’en gagner, mais vous pouvez profiter de la situation pour économiser, alors faites-le.

 

Si vous gagnez plus d’argent aujourd’hui qu’il y a quelques années, si vous avez un salaire plus important, alors remboursez plus, et plus vite. C’est une réelle source d’économie.

 

A l’inverse, si vous êtes au chômage ou dans une situation plus délicate, c’est le moment de renégocier pour gagner du pouvoir d’achat tout en conservant la même durée.

 

Il y a toujours de l’argent à gagner, même dans celui qu’on dépense.

 

 

PS : La renégociation du prêt de ma maison et cet article me viennent de mon investissement immobilier locatif. En remettant le nez dans ce système, j’ai réalisé la baisse des taux, les clauses qui peuvent nous faire gagner de l’argent, etc… C’est une expérience de plus, galère en administratif mais enrichissante à tout point de vue.

 

A vous d’agir !

 

Revoir l’article précédent : Comment gagner de l’argent au quotidien ?
Ou Comment négocier avec la banque ?